Mobilité Douce aides financières !

Afin de soutenir la mobilité douce et de favoriser les déplacements à deux roues, la Wallonie octroie des aides financières pour :

favoriser l’acquisition d’un vélo pour les déplacements utilitaires

On n’y pense pas forcément, mais le vélo est dans beaucoup de cas le moyen de locomotion le plus adéquat, de par son caractère particulièrement flexible, peu encombrant et rapide. À vélo, on sait quand on part et quand on arrive, car on n’est pas (ou très peu) tributaire des aléas de la circulation. Et s’il est équipé d’une assistance électrique, le vélo représente une solution encore plus adaptée au quotidien, notamment pour les trajets domicile-travail, car l’assistance électrique permet de couvrir des distances plus longues tout en nécessitant moins d’effort physique.

En plus d’être pratique et économique, le vélo est un allié bien-être. Les enquêtes montrent d’ailleurs que les cyclistes sont les usagers qui retirent le plus de satisfaction de leur mode de transport. Se déplacer à vélo, c’est joindre l’utile à l’agréable, ça permet de s’aérer, de faire un peu d’exercice au quotidien, de se détendre avant et après le boulot par exemple. Bref, le vélo, c’est moins de stress et plus de liberté. Et puis, comme le vélo ne pollue pas, on a la satisfaction de faire un geste pour la planète et pour ses semblables.

Concrètement :

Cette prime s’adresse à toute personne physique âgée d’au moins dix-huit ans, ou tout mineur émancipé, dont le domicile est situé en Région wallonne.

À peu près tous les types et modèles de vélos peuvent donner droit à une prime, qu’ils soient neufs ou d’occasion, équipés ou non d’une assistance électrique.

Le montant de la prime s’élève, selon les cas, à maximum 20%, 30% ou 40% du prix d’achat, avec des plafonds allant de 50 euros à 1250 euros selon le type de vélo et la situation du demandeur.

L’achat doit avoir été effectué entre le 1er juillet 2020 et le 31 décembre 2024. Attention, les conditions et montants peuvent varier selon que le vélo ait été acheté avant ou après le 31 août 2021.

Le vélo faisant l’objet de la prime doit être utilisé pour au moins 40% des trajets entre le domicile et le travail ou pour au moins 40% des déplacements liés à la recherche d’un emploi.

Par contre, s’il s’agit d’un vélo-cargo, le bénéficiaire de la prime n’est pas tenu de l’utiliser pour ses trajets domicile-travail ou de recherche d’emploi. Un usage de type quotidien est par contre exigé : conduire ses enfants à l’école, faire les courses…

Pour introduire votre demande cliquer ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.